Forum de l'association Rêves et Sourires
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Canicule : 64 morts en deux semaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marybess
Admin


Nombre de messages : 7900
Age : 37
Localisation : loiret
Date d'inscription : 18/01/2006

MessageSujet: Canicule : 64 morts en deux semaines   Ven 28 Juil - 14:36

Canicule : 64 morts en deux semaines

L'Institut de veille sanitaire a rendu public ce jeudi le dernier bilan sanitaire de la canicule : pour l'heure, il est de 64 morts, mais il est susceptible de s'alourdir. La vague de chaleur devrait connaître une accalmie, mais ses effets meurtriers risquent de se faire sentir au cours des prochaines 48 heures.



La canicule qui a frappé une grande partie des régions françaises en juillet a fait 64 morts, a déclaré le directeur de l'Institut de veille sanitaire (InVS) Gilles Brücker. Bien que la canicule soit pratiquement terminée, "il est possible que ce bilan s'alourdisse", a précisé le Pr Brücker, soulignant que "les conséquences d'une vague de chaleur peuvent se faire sentir pendant vingt-quatre ou quarante-huit heures".

"On l'avait constaté en 2003, avec une courbe de mortalité qui avait chuté, mais avec un léger décalage de vingt-quatre à quarante-huit heures (sur la météo). Il est concevable que nous ayons encore aujourd'hui ou demain quelques décès probablement imputables à la vague de chaleur", a expliqué le patron de l'InVS, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse commune avec Météo France sur les effets de la canicule (lire : "Canicule : vers une baisse des températures").

Pas d'engorgement du système hospitalier

Parmi ces 64 décès enregistrés depuis le début de la canicule le 10 juillet, 40 concernent des personnes de plus de 75 ans, dont 15 ont présenté des hyperthermies et 6 ou 7 des états de déshydratation. Le bilan inclut également 10 adultes présentant des pathologies, dont 3 obésités importantes, 8 personnes au travail - des hommes de 40 à 60 ans exposés du fait d'un métier manuel au soleil -, 3 sportifs, 2 SDF et un enfant.

Même en-dehors d'un épisode de canicule, on constate "des accidents liés à la chaleur tous les ans", a toutefois tenu à souligner le patron de l'InVS. Toute vague de chaleur, même en-dessous des seuils d'alerte, provoque des décès. Par ailleurs, "la chaleur interfère avec les phénomènes de pollution", et ses effets seront d'autant plus importants chez des personnes qui combinent des facteurs de vulnérabilité comme l'âge, l'état de santé général, la dépendance physique, l'activité physique, l'état de l'habitat, l'isolement social...

Si elle s'est traduite par une augmentation des passages aux urgences (de 15 à 25%), notamment pour les personnes âgées (jusqu'à +50% pour malaises), la canicule de ce mois de juillet n'a pas provoqué de dysfonctionnement ou d'engorgement du système hospitalier : il n'y a pas pas eu de transfert massif de personnes âgées des maisons de retraite vers les hôpitaux, notamment, comme en 2003.



_________________


Site internet de Rêves et Sourires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesetsourires.actifforum.com
Marybess
Admin


Nombre de messages : 7900
Age : 37
Localisation : loiret
Date d'inscription : 18/01/2006

MessageSujet: Re: Canicule : 64 morts en deux semaines   Ven 28 Juil - 14:36

Le mois de juillet le plus chaud des 50 dernières années


Ce mois de juillet a été le plus chaud jamais enregistré en moyenne pour la France, selon le directeur adjoint des prévisions météorologiques à Météo-France, Emmanuel Legrand. Il estime que la normale a été dépassée de 3 à 4 degrés. Selon lui, juillet 2006, "restera dans les annales comme le mois de juillet le plus chaud des 50 dernières années". En ce qui concerne le record de chaleur pour l'été, il a seulement été "battu par août 2003, qui avait été exceptionnel", a-t-il ajouté. Météo-France base ses statistiques sur les moyennes de températures enregistrées après 1950, les précédentes n'étant pas considérées comme fiables. La différence entre 2003 et 2006, a souligné pour sa part Pierre-Etienne Bisch, président de Météo-France, réside dans des températures plus faibles cette année, mais étalées sur une période plus longue. Selon le prévisionniste, "il est très peu probable qu'août 2006 soit plus chaud qu'août 2003". Mais, a-t-il rappelé, il est très difficile de faire des prévisions à plus de huit jours sur l'Europe de l'ouest. L'épisode de chaleur caniculaire de juillet, par exemple, n'avait pas été détecté dans les prévisions dites "saisonnières" réalisées avant l'été.

_________________


Site internet de Rêves et Sourires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesetsourires.actifforum.com
 
Canicule : 64 morts en deux semaines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le yoga pour bébé...
» Distribution et problèmes de courriers
» toux et éternuements à 1 mois
» bébé se reveille toutes les heures en reclamant le sein
» Fin de congé parental dans un mois et deux semaines projet d'assistante familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves et Sourires :: Un peu de détente :: Les actualités-
Sauter vers: