Forum de l'association Rêves et Sourires
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 routard du viol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
caline
imbattable
imbattable
avatar

Nombre de messages : 2717
Age : 44
Localisation : loiret
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: routard du viol   Lun 3 Juil - 6:00

La perpétuité pour le "routard du viol

La cour d'assises des Ardennes a condamné vendredi Jean-Luc Blanche à la réclusion criminelle à perpétuité pour cinq viols dont celui d'une mineure. Son frère, jugé pour le viol de la mineure cette dernière, à huit ans de prison.

La cour d'assises des Ardennes à Charleville-Mézières a condamné vendredi Jean-Luc Blanche, poursuivi pour cinq viols dont celui d'une mineure, à la réclusion criminelle à perpétuité et son frère Bruno, jugé pour le viol de cette dernière, à huit ans de prison.

La peine de Jean-Luc Blanche est assortie d'une mesure de sûreté de 22 ans, le maximum, et celle de son frère d'une peine de sûreté des deux tiers du quantum.

"Un sadique dangereux"

Evoquant des "tentatives de meurtre psychologique" à l'encontre des victimes, l'avocat général avait rappelé dans son réquisitoire les conclusions de psychiatres qui qualifiaient Jean-Luc Blanche d'"incurable", de "sadique dangereux" pour lequel "on ne (pouvait) pas exclure une récidive dans 30 ans".

Jean-Luc Blanche, 48 ans, est accusé d'avoir perpétré les cinq viols durant l'été 2003 dans plusieurs départements, d'où son surnom de "routard du viol". Il avait commis quatre viols alors qu'il était sous contrôle judiciaire. Un juge de la détention et de la liberté (JLD) avait décidé de son maintien en liberté le 12 juillet 2003, alors qu'il était poursuivi dans une affaire d'agression sexuelle et qu'il avait déjà été condamné en 1992 à 20 ans de réclusion pour quatre viols.

Francis Nachbar a reconnu que ce "drame humain" était "un échec pour la justice, dans la mesure où la justice a un devoir d'infaillibilité". Il a cependant souligné que "la justice était rendue par des hommes, avec leurs qualités, leurs défauts, leurs erreurs".

"Son enfance maltraitée"

Jean-Luc Blanche avait été arrêté en septembre 2003 à Reims, un an après sa sortie de prison où il avait passé douze ans pour quatre viols. Cette arrestation avait entraîné un débat sur la récidive et le contrôle judiciaire, et des réactions vives du gouvernement de l'époque, notamment du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

L'avocat de Jean-Luc Blanche, Me Richard Delgenes, avait demandé aux jurés de ne pas le condamner à la réclusion criminelle à perpétuité, estimant qu'il fallait "lui laisser un avenir car il n'a pas eu de passé". Il avait rappelé "son enfance maltraitée", avec un "père ultra-violent" et une mère qui ne connaissait pas tous les prénoms de ses 14 enfants, en soulignant qu'il n'avait bénéficié "ni d'amour, ni de racine". Me Delgenes avait également fustigé l'absence de suivi pour son client.

De son côté, Bruno Blanche, 47 ans, déjà condamné pour des braquages et des attouchements d'enfants, était jugé pour le seul viol de la mineure. Son conseil, Me Agnès Le Borgne, avait estimé qu'un doute subsistait quant à la présence de Bruno Blanche à cette soirée. "S'il y a le moindre doute, il doit être acquitté", avait-elle dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marybess
Admin
avatar

Nombre de messages : 7900
Age : 37
Localisation : loiret
Date d'inscription : 18/01/2006

MessageSujet: Re: routard du viol   Lun 3 Juil - 12:02

le monde devient fou Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesetsourires.actifforum.com
 
routard du viol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves et Sourires :: Un peu de détente :: Les actualités-
Sauter vers: